Shadow Banking : constats et défis partagés Irlande-France avec Gérard Rameix et Cyril Roux

28/09/2016 | EIFR

Sous l’effet de la crise, la nouvelle régulation financière a conduit à un rééquilibrage des sources de financement de l’économie  entre le crédit bancaire et le financement par les marchés. Des acteurs non bancaires vont compléter le rôle des banques et assumer une nouvelle part de la prise de risques et du besoin de financement de la croissance. La finance parallèle ou "shadow banking" est déjà une réalité... encadrée par une régulation en cours de conception et de mise en œuvre. Son encadrement et suivi  figurent au titre des réformes prioritaires de l’agenda international (G20), qui s’est traduit par différentes initiatives, notamment au niveau européen (ex. projets de règlement MMF ou titrisation, règlement sur opérations de financement sur titres).

 L’enjeu stratégique est double: identifier les composantes de ce secteur protéiforme de manière cohérente au niveau international et limiter les risques qu’il pourrait faire peser sur la stabilité financière, sans pour autant se priver de la source de financement alternative qu’il représente pour l’économie réelle. Comment les régulateurs européens relèvent-ils ce défi?
 

   Cyril Roux, Sous - gouverneur, Banque Centrale d'Irlande   

   Gérarad Rameix, Président, AMF