Où en est-on de Bâle IV ? Quelles conséquences au niveau européen ?

19/10/2017 | Revue Banque

Contexte

Les travaux du Comité de Bâle (BCBS) se poursuivent et il est d’ores et déjà prévu un nouveau paquet d’évolutions réglementaires à horizon 2018/2019, que certains considèrent déjà comme un « Bâle IV » et qui concernent quasiment toutes les approches utilisées dans le calcul du ratio de solvabilité : méthode standard du risque de crédit, qui servira de floor aux méthodes avancées, nouveau cadre pour le risque de marché, le risque opérationnel et la titrisation, réforme du risque de contrepartie sur opérations de marché.

Comment les superviseurs justifient-ils ces futures réformes ? Comment les banques s’y préparent-elles ?

Programme

Président de séance : Marie-Hélène FORTÉSA, Directeur associé, EY

 

Finalisation de Bâle III, pourquoi un accord ?

Frédéric VISNOVSKY, Secrétaire général adjoint, ACPR

 

Les conséquences d’un nouveau chapitre réglementaire pour les banques françaises

Michel BILGER, Responsable Supervision et régulation, Finances, Crédit Agricole SA

Véronique ORMEZZANO, Head of Group Prudential Affairs, BNP Paribas