Slides Sophie Nerbonne CNIL

Intervenant

Mme NERBONNE Sophie

Directrice chargée de co-régulation économique
CNIL

Biographie

Sophie NERBONNE est Directrice chargée de co-régulation économique à la CNIL. Cette création de poste est intervenue suite à l’application du RGPD, afin d’accélérer le passage à l’échelle de l’action d’accompagnement de la Cnil auprès du secteur économique et y déployer la stratégie des « têtes de réseaux » pour une régulation hors silo.

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et de Paris II Assas en droit, Sophie a tout d'abord acquis une expérience dans le secteur privé en étant juriste à la SODEXHO avant de rejoindre la CNIL, où elle a successivement pris en charge le secteur financier puis la responsabilité du service des affaires économiques à la direction juridique avant de devenir directrice adjointe des affaires juridiques, de l’expertise technique et des affaires internationales à la Cnil et directrice de la conformité en 2014. Elle a suivi tout particulièrement les aspects européens et internationaux lors de la présidence du G29 par la Cnil en 2008-2009. Désignée experte auprès de la Commission européenne sur les questions de crédit, elle intervient régulièrement dans tous les cercles professionnels économiques sur l’ensemble des domaines touchant la protection des données personnelles. Elle enseigne dans plusieurs établissements universitaires.

Mise à jour le 17/12/2018

Événement

Webinar - Nouvelles approches KYC : obligations règlementaires et meilleures pratiques

Présentation

  Cet atelier se déroulera sous forme de Webinar   

La connaissance du client est au cœur de la conformité des établissements financiers : contrôle d’identité, vérification des documents, des bénéficiaires effectifs, des personnes politiquement exposées. Ces contrôles s’exercent dès l’entrée en relation (onboarding) mais aussi tout au long de la relation client.

Ces diligences sont cruciales pour une mise en conformité, en particulier dans le domaine de la règlementation de lutte anti-blanchiment et de financement du terrorisme (4ème et 5ème directives). Elles s’inscrivent également dans le cadre de la protection des données (RGPD).

Entre obligations règlementaires et meilleures pratiques, seront abordés avec les acteurs du conseil, éditeur de solutions, gestionnaire de plateforme et la CNIL, les obligations de moyens et de résultats ainsi que des outils de digitalisation, d’externalisation et de partage des KYC.

Public visé

  • Banques, Assurances, Sociétés de gestion
  • Direction des risques, conformité, juridique
  • Direction des systèmes d’information
  • Régulateurs et Superviseurs
  • Avocats et sociétés de conseil
  • Fintechs

Programme

9h00
Introduction
9h05
Enjeux et bénéfices de l’externalisation du KYC
9h20
Retour d’expérience de l’externalisation du KYC
9h40
Grille d’analyse et points d’alerte sur la lutte anti-blanchiment
10h00
Enjeux et bénéfices du KYC partagé pour les personnes morales
10h10
Retour d’expérience du KYC partagé pour les personnes morales
10h30
Questions / Réponses / Echanges avec les intervenants
Retour à la liste