Les risques sur le système financier français s’accentuent

19/12/2019 | AGEFI

Dans sa dernière évaluation des risques du système financier français, la Banque de France a relevé d’un cran le risque constitué par le niveau durablement bas des taux, qui pèse sur la rentabilité future des banques et complique la gestion actif-passif des assureurs vie.

Ce risque, qui figurait à la troisième place au dernier semestre, arrive aujourd’hui premier ex-aequo avec celui lié à l’endettement des agents non financiers, entreprises et ménages.

A la troisième place, se trouvent les risques de marchés, provoqués en partie par des valorisations élevées, notamment sur les marchés d’actions.

Sur tous ces points, la Banque de France estime non seulement que le niveau absolu de risque est élevé, mais aussi que les perspectives sont orientées à la hausse.

Plus bas dans la liste, les risques liés aux changements structurels arrivent en quatrième position. Ce sont, par exemple, les dangers liés à la digitalisation, la concurrence accrue dans l’ensemble du secteur financier ou à la cyber sécurité. Sur ces sujets, les préoccupations de la Banque de France restent élevées, mais l’institution ne considère pas qu’elles s’intensifient depuis quelques mois.