RELANCER LA RECHERCHE APRÈS MIF 2 - Constats, enjeux et recommandations

12/02/2020 | AMF

La recherche occupe une place essentielle dans le bon fonctionnement des marchés financiers. Produite par des entreprises d’investissement, des banques d’investissement ou des cabinets indépendants à destination des investisseurs, elle contribue à l’évaluation des entreprises, des instruments financiers et de la performance des portefeuilles. La couverture par la recherche contribue à la meilleure liquidité des valeurs cotées et à l’ajustement des prix. Les changements introduits par la réforme MIF 2 ont transformé le modèle économique de la recherche.


Cette réforme, décidée pour remédier aux conflits d’intérêt potentiels du paiement de la recherche par les frais d’exécution d’ordres, a conduit à la constitution d’un marché de l’analyse financière. Désormais la recherche est une prestation commerciale rémunérée pour sa valeur propre, et non plus en association avec d’autres services (unbundling).


Deux ans après l’entrée en application de la directive, l’essentiel des parties prenantes de la Place de Paris considère que la réforme a fragilisé les capacités de production d’analyse financière, dégradées depuis plusieurs années, notamment pour les valeurs petites et moyennes dont le taux de couverture demeure à un niveau bas.


Devant cette situation, le Président et le Collège de l’Autorité des marchés financiers (l’« AMF ») ont confié à Madame Jacqueline Eli-Namer, membre du Collège, et à Monsieur Thierry Giami, président de la Société Française des Analystes Financiers (SFAF), la Mission d’établir un diagnostic sur l’évolution de la recherche et d’explorer les pistes concrètes qui pourraient mobiliser la Place et conduire à améliorer la situation actuelle (la « Mission »).

La Mission s’est attachée à recueillir les observations de représentants de l’industrie financière et des professionnels de l’investissement dans les valeurs mobilières, à distinguer les effets de la réforme MIF 2 des évolutions de long terme du marché financier à Paris et à établir plusieurs recommandations de nature à dynamiser la demande de recherche auprès de fournisseurs diversifiés.

La stratégie retenue vise à agir sur trois leviers : le commerce de la recherche, la recherche payée par l’émetteur et l’offre de recherche.

Les enjeux sont importants, pour l’investissement de l’épargne domestique et internationale, dans le financement de l’économie, notamment des entreprises innovantes et résidentes en France afin qu’elles se procurent les ressources nécessaires à leur développement.

C’est pourquoi, au terme de ses travaux, la Mission propose un plan de relance de la recherche. L’AMF, pour les propositions qui la concernent, occupe une place déterminante.

Télécharger le document en PDF