Les banques centrales ont-elles tiré les leçons des crises ?

12/04/2022 | Les Echos

L'histoire de la politique monétaire est celle d'un apprentissage par les crises. Les banques centrales ont réussi à naviguer dans les eaux très agitées de ces vingt dernières années. Sauront-elles aussi bien s'adapter aux défis de demain ?

Par BENOIT COEURE (Benoît Cœuré, ancien membre du directoire de la Banque centrale européenne, président de l’Autorité de la concurrence)Hans-Helmut Kotz  (Ancien membre du directoire de la Bundesbank, Université Harvard et Leibniz Institute SAFE.  )

Publié le 8 avr. 2022 à 14:16Mis à jour le 8 avr. 2022 à 14:35

Confrontées à des crises sans précédent, les banques centrales ont révolutionné leurs modes d'intervention. Le retour de l'inflation refermera-t-il cette parenthèse ? Dira-t-on un jour des banquiers centraux, comme Talleyrand à propos des émigrés rentrés en France, qu'ils n'ont « rien appris et rien oublié » ? Un numéro spécial de « La Revue d'économie financière » fait le point sur ces évolutions - et nous rend plutôt optimistes sur la capacité des banques centrales à réagir aux crises de demain.

L'histoire de la politique monétaire est celle d'un apprentissage par les crises. La Bundesbank est devenue monétariste pour une raison pratique, la chute de l'étalon-dollar. La Banque d'Angleterre s'est convertie au ciblage de l'inflation après la sortie de la livre du SME. Le rôle des banques centrales comme prêteur en dernier ressort a été réhabilité par la grande crise financière, qui a mis au premier plan de leurs priorités la stabilité financière et les instruments macroprudentiels.

La suite sur l'image : https://www.eifr.eu/document/file/download/2221/opinion-jpg